Cédric Lariviere: «Nous avons un avenir prometteur»

 
Texte: Gilles VACHET
Photo: Pierre-Yvon PELLETIER
 

Cédric Lariviere ne sera peut-etre pas choisi le meilleur gardien de but de la Ligue de hockey junior AAA du Québec a l'issue de la présente saison, mais il n'en demeure pas moins qu'il fait partie de la creme du circuit a sa position. A preuve, malgré les nombreux lancers qu'il recoit a chaque match, il présente la sixieme meilleure moyenne d'efficacité chez les gardiens de but de la ligue (.890).

 

Vif comme un chat avec sa mitaine, Lariviere a sauvé l'Arctic de dégelées plus séveres en multipliant les arrets spectaculaires devant son filet. Lundi, 21 janvier 2019, le jeune Lavallois du quartier Sainte-Dorothée va feter son 19e anniversaire de naissance et on peut croire que ses coéquipiers vont en profiter pour lui serrer la pince lors de la séance d'entrainement prévue en début de soirée.
«Une année de plus ou de moins, ca ne change rien, a déclaré Lariviere lorsque nous l'avons joint au téléphone dimanche. Peu importe ce qui va arriver au cours des prochaines semaines, je peux dire que j'ai bien aimé ma saison malgré nos multiples défaites (26). J'ai de bons souvenirs en tete, notamment ma premiere victoire dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec, le 10 octobre 2018, a Montréal-Nord, alors que nous avons battu le Révolution du Lac Saint-Louis, 4 a 1. J'ai perdu mon jeu blanc avec quatre minutes a jouer dans la partie, mais comme je l'avais mentionné a ce moment-la, l'important, c'était de remporter la victoire».
Par la suite, Lariviere a du patienter deux mois (le 13 décembre 2018) pour décrocher sa deuxieme victoire alors que l'Arctic a surpris les Braves, 3-1, a Valleyfield dans un match aprement disputé par les deux formations.
Depuis, Lariviere n'a toujours pas gagné et l'Arctic accuse un retard de 12 points sur les Flames de Gatineau installés au 12e rang permettant d'accéder aux séries éliminatoires (les Flames ont disputé trois parties de plus).
«Avec une quinzaine de parties a jouer, il est évident que ce ne sera pas facile de devancer Gatineau, mais il faut rester optimiste, a souligné Lariviere. Peu importe, nous avons un avenir prometteur. Récemment, l'équipe a fait de belles acquisitions. Avec 12 joueurs de 17 ans et six de 18 ans dans l'alignement, nous formons un des clubs les plus jeunes de la ligue. L'an prochain, on devrait se maintenir au milieu du peloton et dans deux ans, on pourrait figurer parmi les meilleurs du circuit».
Le plus fidele admirateur de Cédric Lariviere est évidemment son pere qui assiste a toutes les parties de l'Arctic. C'est d'ailleurs celui-ci qui l'a initié au hockey. «J'avais huit ans quand j'ai commencé a garder les buts dans l'organisation des Delta de Laval. Plus tard, je me suis retrouvé avec le bantam AAA et le midget espoir des Sélects du Nord avant d'évoluer avec les Forestiers d'Amos midget AAA en 2016-2017 et le Boomerang du Cegep André Laurendeau en 2017-2018».
Lariviere n'a toutefois pas complété sa saison avec le Boomerang a la suite d'une mésentente avec son entraineur. «Avant Noel 2017, il a amené un quatrieme gardien de but dans l'équipe, a-t-il fait remarquer. Pour une raison que je ne connais pas, il se disait insatisfait de mon rendement. Je n'ai pas eu le choix de quitter l'équipe sinon je n'aurais presque pas joué en deuxieme moitié de saison».
Recruté par le directeur général a l'époque, Rémy Harrisson, Lariviere a eu la chance de participer a quelques séances d'entrainement de l'Arctic en janvier et février. Puis, en juin a Gatineau, l'Arctic en a fait son premier choix et le premier de tout le repechage de la Ligue de hockey junior AAA du Québec.
En 2018-2019, Lariviere a eu la chance de vivre sa premiere saison dans la LHJAAAQ en partageant le filet avec Marc-Anthony Lambert qui connait également une bonne saison (il a également remporté deux victoires). Au total, Lariviere a été impliqué dans 22 rencontres, accordé 101 buts sur 918 lancers pour une moyenne de 5:06. Sa fiche est de deux victoires, 17 défaites.
«C'est certain que j'ai vécu beaucoup de frustration dans les premiers mois de la saison parce que ce n'est jamais drole de toujours perdre. Mais la, je me sens en paix avec moi-meme. Je vois de belles choses pour l'équipe dans les deux ou trois prochaines années et c'est tres encourageant» a conclu Lariviere, un jeune homme fort sympathique s'il en est un.
ICI ET LA
- Il fallait s'y attendre, le match que l'Arctic devait disputer dimanche apres-midi a Gatineau a été remis a plus tard comme tous les autres au programme dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. La prochaine rencontre de l'Arctic est prévue pour jeudi a Chambly...
- Décidément, Cédric Lariviere n'est pas chanceux avec ses équipes depuis le début de sa carriere de gardien de but. En 2016-2017, il avait vécu une saison misérable avec les Forestiers d'Amos de la Ligue midget AAA alors qu'il avait remporté seulement quatre victoires et conservé une moyenne de buts accordés de 4.61...
- Lorsqu'il a décroché sa premiere victoire dans la LHJAAAQ, le 10 octobre 2018, Lariviere a stoppé 31 des 32 lancers dirigés vers lui. Il a été déjoué une seule fois et ce fut par Jacob Smith alors que le Révolution du Lac Saint-Louis évoluait en infériorité numérique dans les dernieres minutes de la partie...
- Rappelons que Cédric Lariviere a été le seul représentant de l'Arctic lors du Challenge East Canada qui a eu lieu en Ontario au mois de novembre 2018...
 
 
 
Malgré les défaites qui s'accumulent, Cédric Lariviere continue d'offrir un rendement irréprochable devant le filet de l'Arctic.
 

Partenaires

English Montreal School Board
Caballus

Dernières nouvelles

Classement

Social